Un chemin d’Histoire

Deuxième journée à Boston et elle est..pluvieuse !

Malgré cela les découvertes sont nombreuses. Une simple ballade à travers le centre de Boston nous en apprend tant sur son histoire, son évolution. Les bâtiments de briques et de dorures côtoient les buildings nord-américains. Loin d’être dissonante, cette alliance traduit tout de ce qu’est Boston, une ville d’histoire, moderne.

Et c’est justement pour ne rien manquer de cette diversité que je parcours à mon rythme et mes détours la « Freedom trail ». Ce chemin marqué tantôt de briques rouges, tantôt de peinture rouge au sol, parcours le centre de Boston et nous mène à travers North End, pour terminer dans le quartier de Charlestown.

La traversée du grand parc, le Boston Common, m’emmène tout droit vers la Massachusetts State House et son dôme doré. L’histoire du Commonwealth se situe sous ce dôme, et de manière plus actuelle, le siège du gouvernement fédéré de l’état du Massachusetts. Pour l’anecdote, la dorure de son dôme qui en fait sa réputation n’a pas toujours été présente. Lors de la Seconde Guerre Mondiale le dôme a été peint en noir afin de prévenir un éventuel bombardement sur la ville…

P1200311

P1200315

Mais bien plus que ses dorures, le coeur de ce dôme m’a impressionné. Je n’avais aucune attentes en entrant dans ce lieu, sinon de découvrir un lieu historique mais surtout politique. Cette rosace intérieure apporte tant de force à ce lieu qu’il est alors difficile de baisser les yeux une fois qu’ils se sont posés sur elle.

La politique côtoie d’un peu plus près son histoire lorsqu’on entre dans la salle des drapeaux. D’innombrables drapeaux sont suspendus ici, sous ce puit de lumière qui vient donner tout sa dimension à la pièce. Chaque régiment du Massachusetts ayant combattu lors de la Guerre de Sécession y est représenté. Nul besoin de connaitre les détails de l’histoire pour ressentir pleinement la force d’un tel lieu.

IMG_2266

IMG_2255

DCIM100GOPROGOPR0362.

A travers les rues de Boston, pas besoin d’indications particulières pour se trouver nez à nez avec un bâtiment significatif, une bâtisse de brique rouge, un édifice de pierres blanches, peu importe. Et c’est cette diversité qui la rend belle, Boston.

P1200309

P1200318

IMG_2233

P1200324

P1200333

P1200332

Je découvre alors la Old State House, le plus ancien bâtiment public de Boston, encore debout (1713). Ancien lieu de décisions, financières comme politiques, il a été un temps Mairie, puis lieu de commerce avant de réécrire son histoire en devenant un musée. Mais c’est pour un autre évènement que ce lieu est si important. C’est de ce balcon, que la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis a été prononcée le 18 juillet 1776 après avoir été signé le 4 juillet de la même année à Philadelphie.

P1200338

P1200342

P1200343

P1200339

P1200349

Mes détours me mènent au Faneuil Hall, célèbre marché couvert de Boston. A travers ces rues je parcours alors le quartier italien de Boston, l’atmosphère n’est plus aux travailleurs des buildings mais aux fumées des pizzeria et autres restaurants italiens. Aux arrières cours enfumées, aux escaliers de fer et aux rues pavées. Ici l’atmosphère italo-américaine de ce quartier reste bien réelle, de nombreuses petites ruelles respirent encore cette culture.

P1200352

P1200354

P1200356

P1200355

P1200358

P1200362

P1200364

P1200365

P1200368

P1200382

L’histoire américaine revient alors en m’approchant d’une église. Mais il ne s’agit plus seulement de l’histoire américaine mais de l’histoire moderne, de notre monde, celui que nous vivons maintenant, ensemble, avec ce mémorial aux soldats des guerres actuelles…

P1200370

P1200375

P1200376

P1200377

P1200371

La « Freedom Trail » se termine alors sur l’autre rive de la Charles River, vers le port de l’USS Constitution. Le plus vieux navire de guerre américain est ici amarré et entretenu après avoir parcouru de nombreux océans. Chaque 4 juillet, fête nationale américaine, il continue d’être célébré comme un symbole de l’indépendance américaine.

Charlestown est un port mais également une colline. Celle du Bunker Hill. Ce monument de pierres grises angulaires symbolise le lieu de la bataille de Bunker Hill lors de la Guerre d’Indépendance. Et pourtant, les forces britanniques en sont ressorties vainqueur. Mais on vous dira que ce lieu symbolise une bataille importante mais également les prémisses de cette indépendance.

Pour tout vous dire ce lieu m’a davantage intéressé par ses petites rues, ses maisons typiques et l’influence irlandaise de ce quartier. Il est connu que Boston est une ville a l’influence irlandaise importante, suite à une famine ayant mené à l’immigration Américaine pour nombre d’irlandais.

P1200393

P1200396

P1200403

P1200405

P1200408

P1200415

P1200418

P1200420

La découverte historique de cette ville se termine ici pour moi, même si Boston regorge encore de multiples héritages historiques. Comme la Black Heritage Trail, retraçant l’histoire afro-américiane, Le Massachusetts étant le premier Etat Américain à avoir établit une loi anti-esclavagisme. Je n’ai malheureusement pas eu le temps de découvrir cette partie de l’histoire. Mais je vous retrouve bientôt pour découvrir l’avenir de cette ville. Boston fait la part belle a son histoire mais aussi à l’avenir de chacun…

Publicités

Un commentaire sur « Un chemin d’Histoire »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s